L'édito de la semaine

Les prêtres et diacres de notre doyenné se partagent la plume des éditos, à tour de rôle chaque dimanche (hors vacances scolaires). Découvrez ici l'édito de chaque semaine.

dimanche 20 janvier 2019
2ème dimanche du temps ordinaire

Les Noces de Cana : cherchez la mariée ! (Jn 2,1-11)

La première démarche de Jésus lorsqu’il inaugure sa vie publique, c’est de se rendre à des Noces, là où se dessinent les plus grands espoirs d’amour, mais aussi les plus grandes déceptions, là où Il compte bien soutenir et sanctifier le don réciproque qu’est l’amour conjugal.

Qui est présent à ces Noces ? La mère de Jésus qui, dans l’évangile de Jean, n’est jamais appelée Marie ; et elle n’est mentionnée qu’ici et au pied de la Croix. Jésus est invité, avec ses récents disciples. Il y a aussi les serviteurs, le maître du repas et l’époux : mais où donc est la mariée ? Qui d’entre nous, parlant du dernier mariage auquel il a été invité, n’évoque pas la mariée ?

Ce repas de Noces n’annonce-t-il pas encore d’autres Noces qui nous concernent tout autant ? Celui des Noces de la Nouvelle Alliance, annoncées  par le prophète Isaïe dans notre première lecture d’aujourd’hui. Je cite : « Comme la jeune mariée fait la joie de son mari, tu (Jérusalem) seras la joie de ton Dieu » Is 62,5.

En effet, quand l’heure sera venue, le Fils de Dieu épousera la “mariée” (la voilà !), l’humanité en la personne de ceux  qui croiront en Lui, ses disciples. Ils deviendront en même temps les enfants de la mère de  Jésus, Marie, au pied de la Croix, mais aussi, Marie, mère de l’Église.

Notre Eucharistie, où le vin cette fois-ci est changé en son sang, fait mémoire de ces Noces avec son Église et nous y participons en mettant notre foi dans ce signe actuel qu’est la communion au Corps du Christ et en essayant de le suivre avec confiance tous les jours.

Guy LECOURT
Montigny-Voisins