L'édito de la semaine

dimanche 16 juin 2019
 Sainte Trinité

Quand nous adorons devant le Saint-Sacrement, avons-nous conscience que les trois personnes sont présentes ?

Les mystiques nous le rappellent, comme dans ce magnifique témoignage que nous donne Chiara Lubich. La fondatrice du Mouvement des Focolari raconte ici son expérience des trois Personnes divines, signifiées par des images bibliques : le souffle vivifiant de l’Esprit, la présence de Jésus vivant, et celle du Père source de toute lumière.

« Je suis entrée à l’église pour méditer comme d’habitude avec les personnes qui, avec moi, composent l’Âme et, en regardant le tabernacle, je m’attendais… à ce que Dieu envoie sa lumière, me fasse comprendre quelque chose. J’avais l’impression que dans le tabernacle, Jésus respirait et que cette respiration, presque un souffle, venait vers moi. J’ai levé la tête pour le recevoir de face. Plus tard je suis retournée dans l’église pour voir si les fenêtres étaient ouvertes ; or elles ne pouvaient s’ouvrir, c’était des vitraux fermés. Il s’agissait donc de quelque chose de surnaturel. »

L’éloquence de l’expérience des mystiques dépasse souvent celle des plus grands traités de théologie car ils ont ce génie de mettre à notre niveau les plus grands des mystères. Avec eux, le surnaturel le plus éloigné acquiert un naturel si familier !

Père Benoît d’ARGENLIEU
St Quentin – St Victor